On bouffe la baraque depuis Gloux

#1

Si je lis bien les comptes on bouffe la baraque depuis Gloux, cad qu’on tape ds le capital social en se disant qu’il est là pour ça… ce qui est bien le cas et ça me convient.
Mais j’ai l’impression qu’on arrive au bout de l’exercice et à la lecture des comptes, mais je suis pas expert, j’ai l’impression qu’ilne nous reste que qques années à pouvoir fonctionner sur ce mode (1, 2, 3 ?)
Est-ce que cette deadline est chiffrée ? affichée ?
Est-ce qu’on pourrai spas envisagée un site “état des finances” de la coop sur le modèle de l’état de la plateforme. Actuellement je ne sais pas si les copérateurs ont vraiment conscience de cette non pérennité.
On prie depuis et on crie depuis persque 10 ans : il nous faut les 3000 pour équilibre et comme mentionné l’érosion a fait du mal.
Quid de la com’ par exemple ? de la pub ?
a+
NIco

#2

Je te rejoins sur l’analyse de la pérennité… il y a un problème à moyen terme. Le rapport de gestion prévoit néanmoins l’équilibre sur l’exercice 2017, ce qui modifiera le problème. On passerais alors de “comment survivre?” à “comment renforcer la trésorerie ?”, ce qui bien.

A mon avis, une chose intéressante à réfléchir serait le démarchage d’acteurs institutionnels. Je pense en particulier aux petites mairies, pour qui l’offre d’Ouvaton présente de nombreux avantages. Je sais qu’il y a déjà des mairies qui utilisent la plateforme. Il serait d’ailleurs intéressant de connaître la proportion (ainsi que celle des entreprises). Je pense que c’est une base à développer. En gros, avoir une politique commerciale ciblée…

Une autre option est selon moi d’ajouter aux offres d’hébergement “simple” en virtualhost des choses qui se rapproche plus du PaaS ou SaaS, pour élargir la base de ceux qui peuvent être intéressés par Ouvaton. L’avantage c’est que cela ne nécessite a priori pas d’investissement financier. Après il faudrait peut-être voir avant si le retour sera à la hauteur, mais c’est souvent compliqué. Une campagne de com sur le sujet serait sans doute nécessaire…

Dernière option à étudier peut-être, la subvention. Etat, régions, Europe, tout le monde veut subventionner le numérique. Ça vaudrait peut-être le coup de jeter un oeil pour voir si Ouvaton peut être éligible sur certaines choses…

Bref, il y a plein de possibilités pour améliorer les rentrées qu’il faut étudier.

#3

Bonsoir,

il me semble aussi qu’il commence à y avoir une certaine urgence. En perdant un peu plus d’1 €/an/part sociale, on ne tient qu’un an de plus (en gros)… Ca me chagrinerai.

On peut aussi “militer” individuellement, par exemple en proposant Ouvaton à des associations dans lesquelles on est adhérent-e. (Comme l’offre est intéressante, ça fonctionne, je peux en témoigner).
Cependant pour cela, si on a un peu de matériel de promotion ça aide.

Proposer la création d’une petite équipe qui y travaillerait (?)

#4

Il y a pour moi une difficulté à proposer Ouvaton à n’importe qui, et surtout à des gens qui ont besoin de fiabilité, c’est le refus des mails écrits par le smtp d’Ouvaton, par certains hébergeurs de boites mails, comme aol ou hotmail, et free de temps à autre.
Avant de rencontrer un peu trop souvent ces problèmes, je faisais de la pub pour Ouvaton à tout le monde. Maintenant, je ne propose plus de boite mail qu’à des gens qui ont assez peu de contacts, donc pas beaucoup de chances d’avoir un abonné aol ou hotmail.

#5

Bonjour,

L’année 2017 devrait être la première depuis bien longtemps où nous parvenons à ne pas terminer l’exercice avec un gros déficit. Nous verrons ça début début 2018. L’augmentation des tarifs en 2017 y sera pour beaucoup.

Parce qu’en effet, nous avons beaucoup de mal à augmenter le nombre de comptes actifs, même si nous avons au moins réussi à stopper l’érosion (1825 comptes en juin 2016, 1827 en juin 2017).

C’est en effet délicat de conseiller à quelqu’un de rejoindre Ouvaton actuellement. Avant 2014, la qualité de notre service d’hébergement de site était médiocre. Aujourd’hui il donne satisfaction.
Malheureusement, le service d’hébergement d’adresses mails et de listes de diffusion, sans gros problème avant 2014, est maintenant pénible à utiliser à cause de ces problèmes de distribution trop fréquents.
Du coup oui, j’ai moi même bien du mal à conseiller à quiconque de rejoindre Ouvaton si l’utilisation de mails est envisagée.

Il y a néanmoins des choses à faire ! :slight_smile:
Pour commencer par les mails/listes, la mise à jour du serveur de listes, devenu un serpent de mer depuis des années, et en passe d’être, enfin, achevée.
Niveau mails, la mise en place d’un antispam sur les mails sortants est en gestation. C’est à mon sens indispensable, de récentes discussions sur la liste Projets (si vous voulez participer → https://ouvaton.coop/Le-groupe-Projets) vont dans ce sens, et j’espère que cette solution technique va nous permettre de stabiliser la réputation de notre serveur SMTP.
L’antispam sur les mails entrants n’est pas non plus suffisamment efficace. Nous envisageons d’utiliser dès que possible une base de détection commune pour les spams. Actuellement, chaque boite mail dispose d’une base de détection spécifique, ce qui limite grandement la qualité de reconnaissance des spams.

Il y a bien d’autres chantiers en cours, nous en avons évoqué plusieurs lors de l’AG (un compte-rendu est en cours de rédaction) : avoir des supports de communication et les diffuser, être plus présents lors d’événements militants et/ou liés au Logiciels Libre, continuer d’améliorer la plateforme technique (PHP7, meilleurs webmails, maintenir les logiciels utilisés à jour, contribuer plus activement au Libre, faciliter l’installation et la maintenance des CMS en nous basant sur Docker).

Joomla 3.7 chez ouvaton ?
#6

Est-ce que accompagner l’installation de smtp perso-chez-soi, ça ne serait pas une solution ? Je ne suis malheureusement pas informaticien, j’ai déjà cherché comment faire, je n’ai pas trouvé. J’ai chez moi une rapsberry connecté en permanence, ça pourrait le faire.
Mais peut-être suis-je naïf, et que c’est plus compliqué que ça ?

Ma femme envisage de prendre une adresse pro ailleurs que chez Ouvaton, je freine des quatre fers, mais il faut reconnaître que :

  • il y a le problème des refus de mails
  • le nom « ouvaton » ne ferait pas sérieux, selon plusieurs de mes interlocuteurs, laissant penser à une adresse bidon, ou à une adresse pour rigoler. Moi même, la première fois que j’ai reçu un mail @ouvaton, j’ai pensé (étant donné la personne, il faut dire, aussi) que c’était un mouvement du type : « la société aujourd’hui c’est vraiment n’importe quoi, tout va à vau-l’eau, ou va-t-on ?, Ma pauvre dame, je me le demande ! »
  • l’autre reproche que j’entends autour de moi, c’est que ouvaton n’est pas connu, et qu’il faudrait disposer une adresse mail sur un hébergeur connu de tous. Bon, là, on n’y peut pas trop, et ce n’est pas non plus tout le monde qui pense ça.
  • Une solution serait peut-être par rapport à ça, de proposer un deuxième domaine, au nom plus attirant et dépourvu d’ambiguïté sur le sens.
#7

La solution, pour une adresse pro, me semble être de prendre un nom de domaine (via Ouvaton) et de créer sa boîte mail (ou ses boîtes mail) sous ce nom de domaine.

Cordialement
Philippe Ladame