AG 2019 / Rapport exceptionnel du Conseil de Surveillance 2019, questions et réponses

Malheureusement, je suis convaincu que ce type de recapitalisation ne permettra pas d’assurer la pérennité d’Ouvaton. C’est juste " reculer pour mieux sauter ".

La recapitalisation peut aider, en permettant les investissements nécessaires.
Mais, pour moi, la solution réside surtout dans l’arrivée de nouveaux utilisateurs. Et cela suppose qu’Ouvaton offre des services fiables. De ce point de vue nous avons bien avancé ces derniers temps (même s’il reste deux, trois choses importantes à achever.
Ce que nous avons fait (domaines, nouveaux PHP, https, nouveau Sympa, serveurs plus stables) l’a été fait à la vitesse (insuffisante) que nous permettaient nos moyens (insuffisants).
La recapitalisation peut nous permettre de conforter ça. Restera à trouver les moyens de faire venir les quelques centaines de coopérateurs supplémentaires qui nous manquent.

Cordialement
Philippe (Directoire)

@amd_06

Pour la comm, c’est beaucoup de boulot, et nous avons réellement besoin de quelqu’un pour le faire. Car comme le dit Philippe Ladame

Dans les moyens, il y a la comm : faire connaître Ouvaton, animer les réseaux sociaux, trouver des idées d’événement … et ce au minimum 1 fois par semaine.
Le groupe projet est ouvert à tous ceux qui veulent faire : si tu penses pouvoir bénévolement assurer cette tâche, toutes les idées et actions sont les bienvenues, n’hésite pas à t’inscrire :slight_smile:

Je viens de lire le rapport complet, c’est donc l’occasion de faire mon post annuel sur le forum.

Merci à tous pour votre franchise ou votre travail. Je savais que la situation était pas terrible, et parfois m’en veux de pas en faire plus pour la coop (et en même temps il y a le confort de l’utilisateur).
Voilà j’ai pas grand chose à dire à part remercier les gens qui s’impliquent (et y penser every so and on) pour leurs implication quelque soit l’issue de la crise actuelle…

Merci pour ce formidable “rapport exceptionnel”. Tellement transparent, intelligent et bien présenté avec sa table détaillée qui tient lieu de résumé. Bravo et merci aux rédacteurs. Et bravo et merci pour tout le travail et toute la réflexion qu’il reflète.

Je découvre qu’Ouvaton est en déficit, et que vous êtes essentiellement trois à le faire fonctionner ! (Pourtant chaque fois que je “postais un ticket” j’avais une réponse dans la journée !)

La notoriété et les blacklistages :
je dis fièrement autour de moi que je suis à Ouvaton, mais je me borne à dire “oui un beau nom, c’est une coopérative de serveurs, anti-gafa et anti-système…”.

Pire, je ne peux pas cacher à des destinataires particuliers (hotmail etc. ) ou institutionnels, qu’ils ne peuvent recevoir mes mails, et que soit ils me donneront une adresse personnelle soit ils recevront mon courrier par la Poste ! (Université, Rectorat, collectivités locales). Ni pratique et ni pour eux émoustillant…

Même chose pour les listes. J’y ai (provisoirement ?) renoncé, car c’est compliqué de gérer les adresses marquées “erreur” le plus souvent à tort ; au lieu de gagner du temps on en perd. J’ai même dû à contre-coeur constituer des groupes sur facebook pour mes étudiants.

J’ai souvent pensé quitter Ouvaton, j’y suis restée par conviction moi aussi. Mais aussi grâce au fait que je travaille beaucoup moins qu’avant (retraitée).

Que faire ?
Si, même avec plus de moyens, on devait perdre la bataille contre les blacklistages (cf rapport), alors soyons seulement un hébergement pour les sites. Inutile de s’épuiser en vain.

Mais si on peut espérer en sortir, donnons-nous en les moyens : salarier, récolter… et alors on pourra avoir une communication franche et convaincante.

Salarier :
on est en train de dépasser les limites fonctionnelles et humaines du bénévolat. Passé un certain seuil, il en va de la santé d’une structure et des individus qui s’y investissent… Salarions dûment nos trois trimeurs. Ayant dirigé une compagnie de spectacle, j’ajoute qu’une communication efficace suppose aujourd’hui un professionnel. Quart-temps ou mi-temps.

Récolter :
je suis prête à cotiser chaque année 100 ou 120 euros au lieu de 25

je suis prête à acheter carrément plus de parts sociales (j’en ai déjà plusieurs)

oui, les grosses utilisations devraient valoir plus cher à mon sens

je préconise de faire circuler auprès de tous les usagers ce rapport exceptionnel, car il est très mobilisateur !

Merci au Conseil de surveillance, au Directoire, à Inulogic et à tous ! Nicolette, Ouvatonnienne depuis 2003.

1 Like

Merci pour ce message.
Pour avoir entre l’automne dernier et mi-mai assuré bénévolement une grosse partie de “la comm”, je ne peux qu’être d’acord sur cette phrase :

J’ajouterais "… et un budget pour pub, goodies, stands … "

Et surtout, merci pour cette conclusion :clap:

qui démontre un vrai attachement à Ouvaton et fait vraiment chaud au coeur :sunglasses:

Bonjour.

je suis prête à cotiser chaque année 100 ou 120 euros au lieu de 25

Peut-être suffit-il de souscrire une ou deux plaques supplémentaires et de ne pas les utiliser?

Salut @eon2207

je serai très triste et très fâché de devoir fermer la coopérative

C’est tout à fait ça. C’est une situation très “poignante”.

Ne serait-il pas possible, dans la plaque de base, de limiter le nombres d’e-mails envoyé ( mensuellement ou hebdomadairement ), ainsi que le volume de données envoyées et reçues par les sites web ?

Cette piste a été évoquée. La réflexion actuelle sur la mise en place de ces tarifs selon la consommation, porte encore sur la conséquence d’une telle décision: combien de personnes risquent-elles de quitter Ouvaton voyant leur tarif augmenter et ses départs seront-ils compensés par des entrées dans la coopérative ? Une question pas facile du tout pour l’instant.

acheté des parts sociales en plus et j’ai ouvert un compte …/… c’est " reculer pour mieux sauter "

Tu as raison d’alerter sur ce point. Car si nous ne trouvons pas d’équation qui permette à Ouvaton de dégager des profits pour épurer le cumul des pertes, nous continuerons à creuser la tombe. C’est un problème. D’un côté nous avons besoin de capitalisation. De l’autre, si cette capitalisation obtenue n’est pas suffisante, alors nous ne pouvons mettre en place les améliorations qui permettraient de sortir la tête de l’eau … À ce stade, toutes les parts supplémentaires que nous pourrions prendre les unes, les uns et les autres, sont les bienvenues, tant qu’individuellement les sommes engagées restent totalement indolores pour chacune et chacun.

Nous qui sommes une SA, nous serons mécaniquement amenés à créer un ou deux postes de salariés ( ou équivalent type auto-entrepreneur,

Effectivement, plusieurs personnes partagent cet avis. L’assistance technique, et la réalisation de l’administratif, comme le dit le rapport, sont déjà pris en charge par une prestation externe d’entreprise individuelle. Nous pourrions pousser cette logique en rétribuant des missions dont auraient besoin Ouvaton. À aujourd’hui, cela signifierait de puiser dans la trésorerie, constituée essentiellement d’avances que nous donnons à Ouvaton par notre abonnement annuel aux services, autrement dit, latrésorerie est constituée des dettes qu’Ouvaton contracte à l’égard des personnes utilisatrices des services d’Ouvaton. Puiser dans cette trésorerie pour recourir à des missions ou pour générer des postes salariés, n’a pas encore été décidé.

Je vais essayer d’être présent à l’AG à Lyon pour pouvoir en discuter plus spécifiquement.

Super ! \o/

Nous avons un jalon stratégique en Septembre 2019 qui va déterminer si Ouvaton continue ou pas. Cela ne nous laisse pas beaucoup de temps pour prendre les bonnes décisions.

Pas tout à fait. Le jalon se septembre consiste à décider si nous organisons une AGE qui devra statuer sur la continuité d’Ouvaton. Une telle AGE devant se déterminer pour ou contre une continuité, avec quel délai, à partir de quel seuil limite déclencheur atteint, après quels opérations de dernières chances effectuées, etc. … Déterminer tous ces points de décisions, feront partie des échanges que nous pourrions avoir d’ici septembre.

salut @amd_06

je viens, pour une petite association de faire un comparatif des prix et qualités des services internet, et franchement, Ouvaton est très bien placée ! Malheureusement le développeur du site (un professionnel) a préféré OVH qu’il connait…

Suggestion: crois-tu qu’il te soit possible de proposer au développeur du site, de faire un “galop d’essai” chez Ouvaton ?

nécessaire (et plus +++) de faire une rémunération normale de M.P, et d’Inulogic

Dans ce domaine, si déjà nous pouvions réduire le temps que passe MP et Inulogic pour qu’avec un même rétribution annuelle ils puisent mécaniquement avoir une rétribution horaire plus élevée, ce serait pas si mal. Pour que ce soit possible, il serait nécessaire que nos utilisations des services Ouvaton soient moins générateurs de problèmes: moins d’utilisation problématiques des emails; moins d’utilisations problématiques des listes; etc … Cela aurait une double vertu.

je ne m’étais pas rendu compte de l’importance de réduire les volumes occupés, comme de réduire les images

Certaines personnes pronnent la logique suivante: faire comme-ci les débits de connexion étaient encore en 56K , et se débrouiller pour qu’une page se charge en 1 seconde maximum. Elles disent qu’en prenant cette approche, elles sont obligées de prendre des décisions qui allègent énormément les contenus et les consommations de ressources. Elles disent aussi que partout où elles peuvent respecter cette règle, alors elle le font, et que partout ailleurs, elles poussent aussi loin possible la réduction des contenus.

et qu’Ouvaton vive !

Chouette cette formule !

Et c’est déjà pas si mal. Cela nous met du baume au coeur. Merci à toi !

Bonjour,

Niveau seuils déclencheurs, j’en vois trois principaux :

1. Stabilité de la plateforme technique

C’est globalement bien depuis début 2019, la plateforme web est relativement stable, sauf 3 ou 4 périodes de lenteur/erreurs 50x, de quelques heures au plus, sur ce premier semestre. Niveau mail, il reste des problèmes ponctuels avec certains prestataires, mais plus de longs mois de présence dans des listes noires comme en 2017 et 2018.

Avoir un service fiable et performant est la clé de voûte pour la pérennité d’Ouvaton.

J’ai le sentiment que nous sommes encore fragiles sur ce point technique, et les nombreux chantiers en cours peinent à avancer.
Une nouvelle période de difficultés techniques dans le courant du deuxième semestre, nous n’en sommes pas à l’abri mais nous faisons le maximum avec notre infogérant pour l’éviter, serait signe qu’il est temps d’arrêter les frais.

2. Nombre de comptes ouverts et équilibre financier

Il y a actuellement environ 1760 comptes actifs chez Ouvaton. C’est trop peu pour assurer l’équilibre financier, et c’est un grave problème. Ouvaton n’a, selon moi, pas vocation à enregistrer des bénéfices, mais 10 années consécutive de pertes, c’est catastrophique.
Si nous ne parvenons pas à inverser rapidement et sensiblement la tendance baissière du nombre de comptes actifs, la fin de l’aventure est inévitable.
Comme première échéance, je pense que repasser au dessus des 1 800 comptes tout début 2020 au plus tard, est indispensable. Et ça s’annonce difficile à réaliser.

Une bonne nouvelle en 2019 pour l’équilibre financier, Ouvaton n’a plus l’obligation de désigner un Commissaire aux Comptes à partir de l’exercice 2019. Les conseils de notre CaC, qui nous accompagne depuis les débuts d’Ouvaton, vont nous manquer, mais l’économie de quelques milliers d’euros chaque année à partir de 2020 est un petit souffle d’air frais.

3. Ratio capital/report à nouveau

Ces années déficitaires au niveau comptable laissent une trace dans nos comptes sur le report à nouveau. Il s’agit de l’ensemble des pertes (ou des bénéfices) d’Ouvaton depuis ses débuts, et il s’élève au 31 décembre 2018 à - 106 656 €. Si le montant de ce report à nouveau doit atteindre le montant de notre capital (qui s’élève à la même date à 117 168 €), c’est très compliqué de continuer.
Nous avons déjà lors de notre AGE de 2016 décidé de continuer malgré un report à nouveau négatif de plus de la moitié du montant de notre capital. Et depuis la situation ne s’améliore pas du tout.

Avec un écart entre le report à nouveau et le capital à peine supérieur à 10 000 €, et des pertes entre 5 000 et 10 000 € chaque année, il reste peu de temps.

Une bonne nouvelle en 2019 aussi : depuis le début de cette année, avec l’appel à souscription de parts sociales en février/mars/avril (merci encore à celles et ceux qui ont participé, et organisé cet appel !), notre capital a augmenté de plus de 12 000 € (il approche aujourd’hui des 130 000 €), ce qui retarde un peu l’échéance, et nous laisse le temps de débattre.

Bonjour,

Malheureusement et contrairement à ce que j’avais annoncé dans mon précédent message, je ne pourrai pas me libérer pour être à Lyon le 29/06.

Concernant la tarification à l’utilisation des ressources, il faudrait faire une distinction entre une utilisation à titre privé et individuel (personne physique, famille) et une utilisation à titre professionnel ou associatif.
Les besoins ne sont pas les mêmes et je pense que les gros utilisateurs peuvent contribuer un peu plus. C’est du bon sens.
Il existe une “règle” empirique dite du “80/20”. Pour nous, cela se traduirait par 80% des ressources sont consommées par 20% des utilisateurs.
Existe-t-il des statistiques qui peuvent confirmer cette règle ou nous donner une vision plus précise ?
Nous pourrions placer le curseur en fonction de ces résultats.

Devant la possibilité d’un arrêt d’Ouvaton, j’ai cherché des solutions d’hébergement ailleurs, principalement chez les “CHATONS” dont la philosophie me plaît bien et est en accord avec mes convictions.
Je constate que l’hébergement d’un site web est assez facile à trouver. En revanche, l’hébergement d’un nom de domaine avec le serveur mail associé, pour un nombre d’adresses mail supérieur à 10, ne se trouve qu’à partir de tarifs de plusieurs centaines d’euros par an.
Personnellement, c’est la deuxième option qui m’intéresse car j’ai loué un nom de domaine pour la famille et j’ai créé plusieurs adresses email pour chacun des membres sous ce nom de domaine. Notre utilisation du mail reste assez raisonnable : moins de 100 emails envoyés de puis le début de l’année pour l’ensemble.
J’aimerais bien pouvoir continuer à utiliser ce service chez Ouvaton à un tarif raisonnable pour une famille.
Concernant le site web à usage familiale, je trouve beaucoup plus pratique et souple d’utiliser un VPS sous Debian qui permet le déploiement d’un grande variété d’outils (pas seulement web) avec des accès mieux sécurisés (ports non standards en SSL, SSH, TOR, …), et un espace de stockage de 15 Go pour les données des utilisateurs. Tarif ~= 45€ / an.
Je pourrais aussi installer un serveur mail, mais, je n’ai pas envie de m’en occuper au quotidien. C’est pour cela que l’offre d’Ouvaton m’arrange bien :wink: .

Je n’ai pas encore été contacté par l’équipe d’Ouvaton pour un problème de d’envoi de mail frauduleux, donc je ne sais pas comment ça fonctionne. L’utilisateur qui est à l’origine d’une mise en black list du serveur de mail d’Ouvaton est-il averti systématiquement du problème ? Si oui, pourrait-on avoir un tableau de bord des problèmes générés par nos mails dans ouvadmin ? Cela pourrait inciter les utilisateurs qui génèrent des problèmes à financer un peu plus le service (avec une brique service mail par exemple).

Voilà pour les idées du jour.

Une question plus pratique pour finir.
Nous utilisons actuellement le sujet [AG 2019 / Rapport exceptionnel du Conseil de Surveillance 2019, questions et réponses] du forum pour exposer des idées pour sauver Ouvaton.
Après l’AG du 29/06, y aura-t-il un sujet spécifique créé pour continuer à échanger sur ce point ? Y aura-t-il des espaces d’échange par domaine d’action (mails, web, tarification, incitation à devenir sociétaire, marketing-communication, … ) ?

Coopérativement.

Olivier

je ne sais même pas ce qu’est qu’une plaque ! Mon idée concerne les gens comme moi qui ne savent guère soutenir que financièrement. En contribuant au capital et par une cotisation annuelle plus élevée. Et cela pour créer les conditions d’une comm crédible. …et, ça v

oups… et, ça va avec, pour pouvoir contribuer à faire adhérer - les principes de Ouvaton rencontrant un écho certain dans mon milieu.

Je faisais références aux options auxquelles il est possible de souscrire, par exemple 20Go supplémentaires pour 40€ annuel. Le fait de commander via OuvAdmin de telles options permet d’augmenter sa cotisation annuelle.

L’idée pourrait être d’ajouter une option «Soutient» à 10€ qui ne correspondrait à aucun service et qui permettrait d’augmenter sa cotisation de x fois le nombre d’options souscrites.

Bonjour à tou.te.s

Je suis un sociétaire de la première heure (2002). Je tiens beaucoup à OUVATON qui est le cadre de référence de ma vie numérique. Je savais OUVATON en difficulté, mais pas au point où cela est décrit dans ce Rapport exceptionnel. Merci pour cet énorme travail d’analyse, de synthèse et de propositions.

Pour ma part, face à ces difficultés financières (toutes les autres difficultés viennent de là), je privilégie sans hésiter UNE FORTE AUGMENTATION DES TARIFS qui est la seule option réaliste à terme. La preuve est amplement faite que l’on ne peut pas proposer à la fois un outil indépendant et un tarif faible, voire même quasiment dérisoire par rapport à la concurrence. Et l’indépendance, cela se mérite. Même si l’on doit perdre des “clients”, venus un jour par curiosité ou opportunisme, il restera des sociétaires, fiers d’une entreprise unique. L’idée est de recentrer une communauté plus petite mais plus solidaire.

Je soutiens donc :

  • un appel exceptionnel 2019 à une “recapitalisation” en mobilisant les sociétaires qui n’ont pas contribué en ce début d’année; cela dans le but D’AMELIORER LA QUALITE DES SERVICES, condition sine qua non dans tous les cas (je viens d’acquérir encore 4 parts à l’instant, portant ma participation à 10 parts)
  • une AUGMENTATION DES TARIFS tel que proposé à la page 47 du Rapport, et peut-être même plus. Quand la concurrence est à 230 €/an, il est suicidaire de ne pas monter à 100 ou 150 €/an. Quitte à moduler les tarifs pour des utilisateurs/trices au profil particulier (usage familial etc…), bien que cela soit plus complexe à gérer.
  • une incitation forte des sociétaires à RENONCER AUX COMPTES EN PARTAGE (voir p. 54 du rapport), car c’est désastreux !

Concernant les priorités absolues, il y a le descriptif complet de la plate-forme à faire. Par contre, ne pas toucher à OUVADMIN pour l’instant, et pas besoin d’installations en 1 clic (sauf si c’est très simple à implémenter et à gérer).

Je vais m’inscrire à l’atelier pour voir si je peux contribuer, et comment.

Bon courage

oui je comprends, ce serait peut-être une bonne idée. Et… ou mais ?.. pas obligatoire pour tous.

Bonjour,

Merci beaucoup de cette contribution qui donne matière à réflexion.
C’est important qu’on puisse avoir des points de vue sur ce que les un·e·s et les autres jugent possible et utile pour construire ensemble la solution optimale.

Résumé des discussions de l’AG de Juin:

Le résumé des discussions qui ont eut lieu autour de la table en présentiel au cours de l’Assemblée Générale d’Ouvaton en Juin 2019 sur Lyon, est disponible ici. Les discussions ont porté sur les points soulevés dans le rapport exceptionnel du Conseil de Surveillance d’Ouvaton.

N’hésitons pas à en discuter ici, et prolonger les échanges précédents.

Merci pour toutes vos merveilleuses attentions

Bonjour,

Je viens ajouter mes deux centimes à ce sujet, que je suis depuis un moment.

Je commence par présenter notre utilisation d’Ouvaton pour expliquer mon point de vue et faire un “retour d’expérience Ouvaton”. Quand j’ai été embauché début 2015 par l’association qui utilise vos services, j’ai rapidement profité des listes Sympa, que ce soit pour la discussion interne ou la diffusion mensuelle aux adhérents. J’ai atterri sur le forum d’Ouvaton en avril 2016 suite à l’apparition des problèmes DKIM/DMARC. Au moment de refondre notre site web sous WordPress, j’ai également pu profiter du forum. C’est ici que j’ai appris que Nextcloud était utilisable, et l’occasion a fait le larron. Ancien informaticien, j’ai donc en quelques sorte récupéré la maintenance informatique pour notre asso, assurée avant mon arrivée par un des administrateurs.

J’en profite pour souligner la qualité du support de ce forum, merci beaucoup pour votre disponibilité et vos compétences.

C’est ce forum qui a créé ce que je pourrais appeler mon attachement à Ouvaton. Mais au sein de mon CA, personne ne prend le temps de suivre l’actualité d’Ouvaton. J’ai pu facilement les convaincre de l’intérêt de participer à la campagne de financement, en leur proposant de prendre 5 parts. (En interne, deux ou trois personnes lisent la boîte mail de l’asso, et je pense que je suis le seul à lire les mails d’Ouvaton.)

Tout ça pour aller dans le sens de la suggestion d’augmenter rapidement les tarifs d’Ouvaton. Je suppose que beaucoup de structures qui utilisent vos services pourraient tout à fait payer davantage. Au vu du comparatif présenté dans le résumé des discussions de l’AG, si vous n’étiez pas là, elles iraient simplement payer plus cher ailleurs car elles ont besoin de ces services. Mais pour autant, beaucoup ne s’impliqueront jamais davantage dans Ouvaton. Elles sont d’abord “clientes”. Même s’il y a une sympathie pour le modèle coopératif au moment de choisir Ouvaton, ça ne va pas forcément plus loin. Et que peuvent faire pour Ouvaton des bénévoles d’association déjà trop occupés par les objectifs de leur propre asso ? Payer davantage pour Ouvaton. :slight_smile:

Je ne maîtrise pas les enjeux de faire prendre des parts sociales plutôt que d’augmenter les tarifs des plaques ou des options. Mais pour enfoncer le clou : allez-y ! Faites payer plus cher ! Pour les coopérateurs déjà au courant, le soutien me semble facile à obtenir, si ce n’est déjà fait. Pour les autres, voir une facture augmenter sera l’occasion de comprendre les raisons de cette augmentation. Je reste dans l’exemple de notre asso et je ne veux pas généraliser, mais pour les services apportés, je trouverais tout à fait cohérent de payer 100€ par an plutôt que 30€.

Bon, voilà. :slight_smile:
Pour le coup je quitte très prochainement mon asso et n’aurai peut-être plus l’occasion d’apprécier vos services. Et si le seul temps qui reste disponible dans mon asso pour l’aspect informatique technique est celui qui permet de payer les factures Ouvaton, faites que leurs montants augmentent ! :wink: